Performer OLIVIA RUIZ

J’traine Des Pieds – Olivia Ruiz

J’n’aimais pas beaucoup l’école J’traînais les pieds, mes guiboles abîmées J’explorais mon quartier J’traînais des pieds dans mon café Les vieux à la belotte braillaient Papi, mamie, tonton André

Légère – Olivia Ruiz

A force de trop se regarder, on devient froid comme un iceberg Ce n’est plus le temps des questions et je m’adonne à l’abandon Comme une envie de légèreté,

Enerve – Olivia Ruiz

Inflexible, droit comme un piquet On est pas des bêtes humaines Êtres humains mais bêtes quand même Moi mes nerfs j’ai du mal à les faire taire J’ai du

La Femme Chocolat – Olivia Ruiz

J’ai trop mangé de chocolat Croque moi la peau, s’il-te-plaît Croque moi les os, s’il le faut C’est le temps des grandes métamorphoses Au bout de mes tout petits

L’absente – Olivia Ruiz

J’attire et j’attise des désirs inavoués Comme le poison que l’on redoute Je me dessine dans l’ombre d’un doute L’abîme dans lequel tu plonges Le songe dans lequel tu

Petite Fable – Olivia Ruiz

Mon antre est une vaste comédie Je suis seule malgré l’ombre de vos yeux Le silence attise ma folie Cendrillon j’ai rayé ta citrouille Avec l’aiguille de mon talon

Non-Dits – Olivia Ruiz

non dis non mais non mais dis-donc, dis-moi le donc ce non-dit là, ce non-dit ci dis le moi donc, non dis non mais non mais dis-donc n’attendons pas

Vitrier – Olivia Ruiz

De porter de porte en porte De gueuler d’une voix trop forte A en briser le verre Vent glacial au pluie mesquine Tandis que le bourgeoise bouqine Un livre

Therapie De Groupe – Olivia Ruiz

Papa manque de confiance Et moi je suis lascive Devant toutes nos errances Et si on essayait un peu De voir notre petit monde d’en haut Au liue de

Le Tango Du Qui – Olivia Ruiz

Je suis clown triste à l’opéra Mon univers cet Hôpital Je suis désordonnée mentale J’ai un trapèze et des amis Et sans filet, sans interdits Tous ensemble on brûle

De L’air – Olivia Ruiz

Trop grande avant avoir seize ans Lune a dessiné dans sa tête Un grand fil sur le firmament Petit îlot de solitude Ivre au milieu des eaux salées Des

La Fille Du Vent – Olivia Ruiz

Un sacré tempérament Qui ont valu à ma mère Du souci et des tourments C’est que j’ai dans les artères Le tanin et les pigments Qui font le sang

Paris – Olivia Ruiz

Dois-je vivre la lune ou ma bonne étoile A tant que la vie finisse par passer, Ou provoquer le destin fatal Paris dévoile mon amour, Perdue parmi tous ces

I Need A Child – Olivia Ruiz

Into my middle I need a child a wild one under my skin a little bone a speaking tree is growing on me I’ve got flowers exploding on my

Malagueña – Olivia Ruiz

Debajo de tus dos cejas, Debajo de tus dos cejas, Que bonitos ojos tienes! Ellos me quieren mirar, Pero si tu no los dejas, Pero si tu no los

J’aime Pas L’amour – Olivia Ruiz

Même Histoire, même parcours Mêmes mots, mêmes roses Mêmes yeux de velours J’aime pas l’amour A chaque fois voilà C’est r’parti pour un tour Les chabadabada Sur la plage

Quijote – Olivia Ruiz

Los ojos en la luna Y el corazón en los calcetines O misterio profundo que decía un amigo una fría fachada que quería cabrear Mi quijote le quiero a

De Toi A Moi – Olivia Ruiz

il y a quatre boutons de bois Qui cachent ton corps à toi Ta chemise de soie Glissants à tes talons Deux petits ronds bien droits S’étonnent d’avoir froid

De Toi A Moi II – Olivia Ruiz

Ne croyant plus qu’en nous et en nos lois habilles Toi et moi qui embarque quittant la terre promise Dont les amours se nouent en un destin fragile Pour

La Petite Valse De Narbonne Plage – Olivia Ruiz

Je n’ai plus besoin de rien Songeuse la falaise Coule sur le pin parasol Et me berce à mon aise Sans le moindre bémol Qu’il est bon de souffler